Knjižnica Filozofskog fakulteta
Sveučilišta u Zagrebu
Faculty of Humanities and Social Sciences Institutional Repository

L'infinitif en français et en espagnol

Downloads

Downloads per month over past year

Bezlaj, Metka. (2017). L'infinitif en français et en espagnol. Diploma Thesis. Filozofski fakultet u Zagrebu, Department of Roman Languages and Literature. [mentor Bikić-Carić, Gorana].

[img]
Preview
PDF (French) - Unpublished version (manuscript)
Download (867kB) | Preview
[img]
Preview
PDF (Español) - Unpublished version (manuscript)
Download (840kB) | Preview

Abstract

Comme on le voit dans le titre, le présent travail porte sur l’analyse et la comparaison des infinitifs en français et en espagnol d’un point de vue tant théorique qu’empirique. L’introduction au thème central se fait connaître dans le premier chapitre où nous expliquons le cadre théorique dans lequel s’inscrit notre recherche. L’approche qui nous a guidée dans l’étude des infinitifs est triple: à la fois cognitive, contrastive et empirique. Le deuxième chapitre repose sur la description de l’état des infinitifs dans la grammaire espagnole et française. Après avoir examiné la question de son évolution étymologique et de sa morphologie, nous montrons pourquoi l’infinitif est considéré comme une forme incomplète en ce qui concerne l’expression de personne, nombre, temps, mode et aspect et, puis, comment il compense cette défectivité. Ensuite, nous nous consacrons à la critique de l’infinitif comme une forme hybride. Nous concluons que, selon le contexte dans lequel il se trouve, l’infinitif apparaît avec le caractère verbal ou nominal. Ces caractéristiques, ainsi que les différentes fonctions que l’infinitif peut exercer, se décrivent tout au long de ce chapitre. Nous constatons que, d’un point de vue cognitif, l’infinitif conserve toujours un peu de sa nature verbale, mais il s’agit d’un verbe moins prototypique. Dans le troisième chapitre, nous étudions les infinitifs sur la base d’un corpus parallèle. Premièrement, nous faisons une analyse quantitative du corpus pour trouver dans quelle langue l’infinitif est plus fréquent et si la même chose arrive dans les traductions. Deuxièmement, nous essayons de décrire les données du corpus qualitativement, en nous concentrant sur les cas où l’infinitif apparaît nominalisé, indépendant ou fait partie d’une proposition subordonnée ou d’une périphrase verbale. Pour chaque type d’infinitif, de nombreux exemples sont donnés et la traduction équivalente est proposée. Enfin, dans le dernier chapitre, nous constatons que l’étude empirique du corpus s’avère utile pour élaborer certaines questions théoriques concernant les infinitifs en espagnol et en français. La comparaison de ces deux langues nous permet de conclure que l’infinitif espagnol est plus fréquent et qu’il peut exprimer plus facilement certaines valeurs nominales et verbales que l’infinitif français.

Item Type: Diploma Thesis
Uncontrolled Keywords: Infinitif, constructions infinitives, espagnol, français, analyse contrastive, linguistique cognitive, corpus parallèle
Subjects: Romance languages and literatures > French language and literature
Romance languages and literatures > Spanish Language and Literature
Departments: Department of Roman Languages and Literature
Supervisor: Bikić-Carić, Gorana
Date Deposited: 10 Apr 2017 07:16
Last Modified: 10 Apr 2017 07:16
URI: http://darhiv.ffzg.unizg.hr/id/eprint/8508

Actions (login required)

View Item View Item